Climat Air Énergie : Ensemble agissons !

Notre société est confrontée à des défis majeurs : dérèglement climatique, catastrophes naturelles, dépendance aux énergies fossiles, raréfaction des ressources, perte de la biodiversité, pollution… Localement, avec une large participation des forces vives, Challans Gois Communauté peut limiter ces effets en agissant pour la transition énergétique.

Un plan pour la transition écologique

Challans Gois Communauté s’est engagé et a démarré l’élaboration d’un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) pour répondre aux objectifs de la loi sur la « Transition énergétique pour la croissance verte ». Ce projet pour le territoire, coordonné par l’intercommunalité, doit mobiliser tous les citoyens (forces vives, entreprises, acteurs publics…) afin de :

  1. Limiter le réchauffement climatique:
    • réduire les émissions de gaz à effet de serre,
    • développer les énergies renouvelables,
    • réduire les consommations d’énergies,
    • améliorer la qualité de l’air
  2. S’adapter au changement climatique: montée des eaux, inondations, sécheresses, canicules…

Concrètement, le PCAET est un projet collectif pour notre territoire portant sur les trois volets : climat, air et énergie, avec des objectifs à atteindre et des actions à mener localement pour y parvenir.

Ce plan a été le fruit d’une mobilisation des acteurs du territoire à l’occasion des phases d’élaboration de la stratégie et du programme d’actions. Il sera opérationnel sur la période 2021-2026.

Les enjeux locaux

Le diagnostic fait état des émissions de gaz à effet-de-serre du territoire, ses consommations et productions d’énergie, sa pollution atmosphérique et sa vulnérabilité au changement climatique. Il a fait ressortir divers enjeux :

  • Agir sur les transports, secteur émetteur de 21% de GES et représentant 26% des consommations d’énergies du territoire en encourageant les alternatives à la voiture individuelle thermique et en limitant les déplacements.
  • Agir sur le bâtiment qu’il soit résidentiel ou tertiaire, responsable de 50% de la consommation d’énergie en augmentant significativement le nombre et la performance des rénovations énergétiques.
  • Faire de l’agriculture un levier pour préserver notre environnement et nos ressources (eau, biodiversité, alimentation, énergie) en améliorant les pratiques agricoles qui représentent 45% des GES.
  • Poursuivre la production d’énergie renouvelable (en 2017, 20% de l’énergie consommée sur le territoire était produite localement) et valoriser le potentiel énergétique du territoire (énergie solaire, éolien, méthanisation…).
  • Préparer notre territoire aux changements climatiques à venir : L’évolution progressive des températures (+3,2°C en moyenne sur le territoire d’ici à 2100) s’accompagnera d’une élévation du niveau de la mer et d’événements extrêmes plus fréquents (tempêtes, vagues de chaleurs, sécheresses, submersions marines…).

Synthèse : PCAET Challans – Diagnostic territorial — Datajoule

Un cap fixé pour le territoire

Suite aux propositions d’acteurs lors des ateliers participatifs,les élus et services de Challans Gois Communauté, ont travaillé,courant 2020 sur la mise en place d’actions concrètes permettant de répondre aux objectifs suivants :

> Réduire les consommations d’énergies du territoire de -52% à l’horizon 2050

L’engagement du territoire de Challans Gois dans cette transition environnementale et énergétique représente ainsi une condition indispensable à la préservation du cadre de vie des habitants et à l’essor de son activité économique. Cet engagement territorial concernera donc :

  • Le bâtiment, pour réduire les consommations de chauffage et d’électricité par la rénovation du bâti et les économies d’énergie,
  • L’aménagement du territoire par le renforcement d’un urbanisme plus durable,
  • La mobilité, pour réduire les consommations de produits pétroliers, par l’aménagement urbain adapté à unusage réduit de la voiture,
  • L’ensemble du monde économique, pour la prise en compte des problématiques de la transition énergétique et écologique,
  • La réduction des déchets du territoire.

> Être un territoire autonome en énergie à l’horizon 2050

Aujourd’hui, 91 % des dépenses énergétiques effectuées sur le territoire concernent des énergies importées depuis l’extérieur du territoire, ce qui représente une « fuite » de richesses. Ces éléments du diagnostic ont permis de souligner une nécessite de développer l’autonomie énergétique et alimentaire du territoire.

Face à cet enjeu, la réduction de la consommation d’énergie du territoire est indispensable, mais insuffisante à elle seule : elle doit être couplée au développement de la production d’énergies renouvelables et locales. L’ambition du territoire de Challans Gois est donc de remplacer une fuite de richesse en dehors du territoire par le développement d’une activité locale, et ainsi de transformer ce qui est aujourd’hui un facteur de vulnérabilité en opportunité pour l’activité économique et l’emploi sur le territoire en informant et incitant chacun à s’engager sur la voie des énergies renouvelables.

L’objectif de développement économique grâce aux ressources locales ne concerne pas seulement l’énergie, il cible aussi l’alimentation. Cela permettra, d’une part, de limiter le bilan carbone des productions du territoire, et d’autre part de renforcer la pérennité de la filière en encourageant la mise en place de circuits courts de proximité afin de garantir une alimentation locale et saine.

Le changement climatique constitue d’ores et déjà une réalité dont les conséquences peuvent être visibles sur le territoire de Challans Gois. Il se manifeste à travers plusieurs facteurs de risques déjà observables et ayant vocation à se renforcer pour le territoire.

L’ambition portée par le territoire à travers son PCAET doit donc être double :

  • Mettre en place des mesures d’adaptation aux évolutions déjà observables et à celles inévitables à venir sur le climat du territoire,
  • Encourager les pratiques vertueuses et économes pour préserver les milieux naturels du territoire que sont le marais, le bocage et le littoral ainsi que les ressources en eau, biodiversité et alimentation.

Les collectivités publiques ont un rôle considérable à jouer sur les enjeux climat-air- énergie, car leurs actions peuvent entrainer les autres acteurs locaux à adopter de meilleures pratiques.

Challans Gois Communauté a identifié en son exemplarité un enjeu majeur, et a décidé de le traduire en plusieurs objectifs de réalisation de projets de transition écologique phares,  concernant entre autres des projets de rénovation sur son patrimoine bâti, ainsi que la mise en place de projets pilotes en partenariat avec les acteurs du territoire.

Cet axe transversal a pour vocation de structurer l’ensemble de la démarche de mise en oeuvre du PCAET et d’assurer la mobilisation de tous les acteurs du territoire.

Une telle réflexion est apparue comme centrale pour garantir la réussite de cette démarche.

Prochaine étape : L’année 2021 permettra la validation du programme d’actions pour les 6 prochaines années et le lancement d’actions prioritaires.

Synthèse : PCAET Challans Gois Communauté – Stratégie territoriale — Datajoule

Un programme d’actions sur 6 ans

Un plan d’actions de 54 actions a été construit pour les 6 prochaines années. Parmi ces 54 actions, une dizaine d’entre-elles sont particulièrement impactantes et indispensables pour répondre aux objectifs que nous nous sommes fixés. Elles sont néanmoins conditionnées à la participation de tous, que ce soient les collectivités, les professionnels, les associations ou les habitants.

  • Bâtiments et habitat:
    • La mise en place d’un guichet unique de l’habitat pour accompagner notamment la rénovation énergétique des habitations
    • Le lancement d’un programme de rénovation sur les bâtiments communaux et intercommunaux
    • L’accompagnement des projets individuels et collectifs d’installation d’énergies renouvelables
  • Economie – Agriculture:
    • La promotion d’une démarche d’économie circulaire auprès des professionnels
    • L’encouragement des entreprises à réaliser des économies d’énergies
    • Le développement de la vente-directe et des circuits-courts
    • L’encouragement et le renforcement des activités primaires durables
  • Environnement/Déchets:
    • Promouvoir la création d’un centre de ressources et de formation à l’environnement
    • La mise en place de la redevance incitative afin de réduire la quantité de déchets produits
  • Aménagement, mobilités:
    • Lancement d’un schéma des mobilités afin d’organiser les mobilités douces (vélo, marche à pied…), de favoriser le transport en commun, le covoiturage, l’autopartage, etc.
    • L’intégration de critères Air Energie Climat dans le Plan local d’Urbanisme Intercommunal
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×