Climat Air Énergie

Challans-Gois Communauté s’engage pour la transition écologique et met en place un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Sa validation est prévue au printemps 2020.

Les objectifs du PCAET

Le Plan Climat Air Énergie Territorial a pour objectif de construire un projet de développement durable visant à :

  • Réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES),
  • S’adapter au changement climatique (montées des eaux, sécheresses, canicules…) et atténuer ses effets,
  • Réduire les consommations d’énergies
  • Développer les énergies renouvelables,
  • Améliorer la qualité de l’air.

Les objectifs précis pour Challans Gois Communauté sont définis sur la base :

  • d’un état des lieux de l’existant,
  • des potentiels du territoire.

Ils permettent d’aboutir à une stratégie territoriale et à un programme d’actions partagées.

Pour réfléchir et échanger ensemble, des ateliers avec les acteurs locaux  et les forces vives se sont déroulés en mai et juin 2019, autour des questions :

  • Comment s’adapter au changement climatique ?
  • Comment réduire ensemble la consommation énergétique sur le territoire ?
  • Quelles énergies renouvelables sont à développer sur le territoire ?

Pourquoi la mise en place d’un PCAET ?

En 2015, lors de la conférence de Paris sur le climat (COP 21), la communauté internationale s’est fixé pour objectif de limiter la hausse moyenne des températures à 2°C, voire 1,5 d’ici 2100.

Pour la France, cela implique de diviser par quatre les émissions de GES (moins 75 %) et de réduire de 50 % la consommation énergétique à horizon 2050.

Pour atteindre cet objectif, la loi de Transition énergétique pour la croissance verte oblige l’ensemble des intercommunalités de plus de 20 000 habitants, à mettre en place un PCAET.

La cause : le changement climatique

Le changement climatique correspond à une modification générale du climat en raison d’une grande quantité de chaleur piégée à la surface terrestre.

Ce piégeage de chaleur est principalement dû à une croissante des GES rejetés dans l’atmosphère depuis plusieurs décennies en raison des activités humaines (agriculture, transports, bâtiment, industries…).

Parmi les principaux GES figurent la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, l’ozone et le protoxyde d’azote.

Aujourd’hui, les températures moyennes de l’air ont déjà augmenté de près de 1°C en Pays de la Loire. Selon les hypothèses du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, ce réchauffement pourra s’élever de +2°C à +5°C d’ici à 2100 et engendrer une modification des équilibres naturels et un accroissement d’évènements climatiques extrêmes (canicules, inondations, tempêtes…).

Pour en savoir plus, dirigez-vous vers le site Internet de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×